Rencontre avec Cake : Thomas revisited

Par Sophie Docx
Thomas Stegen

Il y a environ un an, nous avons publié une interview de Thomas. À l’époque, il habitait en Allemagne. Après un détour par la France, il s’est finalement retrouvé au Brésil il y a quelques mois. Il est donc grand temps de prendre de ses nouvelles.

Nom : Thomas Stegen
Âge : 23
Fonction : Data Scientist
Travaille chez Cake depuis : Octobre 2019
Lieu : São Paulo, Brésil

Pouvez-vous nous en dire plus à votre sujet ? Que s’est-il passé depuis la dernière fois que nous avons discuté ensemble ?

Après avoir passé quelque temps en région parisienne, nous avons pris « quelques jours » de vacances au Brésil, le pays d’origine de ma copine. Au départ, nous avions l’intention de ne rester ici que trois semaines environ. Trois semaines sont devenues trois mois et entre-temps nous vivons ici depuis plus de quatre mois. 

Fin mai, nous retournons en Europe. C’est en tout cas ce qui est prévu.  Notre but est de d’abord passer quelque temps en Belgique pour ensuite redéménager en Allemagne pour l’été. Retour à l’endroit où nous avons déjà vécu.

Mon cadre de travail a dès lors changé plusieurs fois au cours des derniers mois. Tout mon matériel de travail (souris/clavier/écran) prenait beaucoup de place et pesait lourd dans nos valises, mais bon, c’était pour être plus productif !

Les « yoga dogs » sont un petit plus bien agréable.

Quelle est votre fonction chez Cake pour l’instant ?

Depuis un an et demi que je travaille chez Cake, ma fonction a tout de même bien changé.  

J’ai commencé dans la section data-enrichment de l’entreprise. Plus tard, j’ai collaboré avec des partenaires afin d’optimiser notre reporting des données. Pour bien connaître tous les rouages de l’entreprise, je travaille entre-temps sur les fonctionnalités de l’application elle-même. Petit à petit, je m’occupe toutefois de plus en plus du développement de notre produit B2B. 

Plusieurs des responsabilités que j’ai assumées tout au long de ce parcours m’incombent de façon permanente, notamment la gestion de notre enrichissement des données et le test de notre application !

De manière générale, j’essaie principalement de trouver ce qui peut être amélioré grâce à de petits efforts, tout en apportant néanmoins une grande valeur ajoutée. Qu’il s’agisse de communication, de caractéristiques de produit ou de fonctionnement interne, j’essaie d’améliorer les choses grâce à de menus changements ! Je vise ce que l’on appelle les « quick wins ».

Que pensez-vous de Cake en qualité d’employeur aujourd’hui, une année (de coronavirus) plus tard ?

Au cours de notre brin de causette précédent, j’ai largement parlé de la flexibilité offerte dans cet emploi. Il me paraît très clair que j’ai beaucoup exploité cette flexibilité au cours des derniers mois ! 😇

Je suis passé par différents départements de l’entreprise ce qui m’a permis d’approfondir différents domaines. Pour mon développement personnel, c’était évidemment un atout majeur !

Lorsque j’ai projeté de travailler depuis le Brésil, Cake n’a fait aucune difficulté non plus. Même si j’ai toujours été un peu sceptique, lorsque les entreprises proposaient un « emploi flexible », je suis sûr aujourd’hui que Cake peut vraiment le faire. Tant dans le cadre du travail qu’en dehors de celui-ci. 

Le décalage horaire est le seul problème pratique qui se pose. Même si j’étais libre de travailler selon l’heure locale, je trouvais qu’il était plus agréable de travailler plus ou moins selon le même horaire que mes collègues. Résultat : je dois chaque jour me lever de très bonne heure !

Au cours des premières semaines passées au Brésil, je me levais à 5 heures du matin pour d’abord travailler pendant quelques heures. Je suivais ensuite un cours de portugais de 9h00 à 13h00. Après les cours, je recommençais à travailler pour Cake. 

Il s’agit vraiment de trouver un équilibre entre offrir une certaine flexibilité, mais aussi y trouver son compte.

Par ailleurs, je trouve toujours vraiment fantastique de pouvoir travailler pour une entreprise aussi dynamique. Au bout de quelques mois, nous reprenons une nouvelle direction ou un nouveau gros projet se présente. De la pose des premiers jalonss de notre appli Cake pour les consommateurs jusqu’au travail actuel sur la première intégration Cake for Banks avec la banque Argenta, en passant par la conception de notre produit B2B. 

Cela ressemble à des montagnes russes et cela va probablement encore durer ainsi quelque temps. J’apprécie heureusement la poussée d’adrénaline que cela provoque ! 🎢

Avez-vous connu d’autres moments Cake mémorables ces derniers mois ?

Malheureusement, en raison de la pandémie, il n’y a pas eu de moments vraiment mémorables au niveau social. 

Heureusement, il y a eu divers petits moments mémorables : des événements d’équipe très agréables en ligne ou quelques blagues au cours d’une réunion via Zoom.

Toutes les étapes en lien avec l’activité professionnelle que Cake a franchies sont, en soi, également mémorables.

Le départ de Peter, Head of Product chez Cake, a été un moment qui m’a personnellement fortement marqué. C’est avec lui que j’ai eu mon premier entretien d’embauche et, plus tard, il a été un mentor pour moi. C’était la toute première fois que je voyais partir quelqu’un avec qui je collaborais étroitement. 

Mais en tant qu’équipe, nous avons veillé à lui organiser un départ mémorable lors de sa dernière journée de travail. Il est toujours un membre actif de notre « inspiration board ». Il n’est donc pas tout à fait parti !

J’ai entre-temps réussi à l’accepter. C’est la vie. Le tout est d’accepter le changement. Je suis maintenant particulièrement motivé pour travailler encore mieux et plus durement, afin de combler le vide qu’il a laissé derrière lui.

Avez-vous des conseils à donner pour confectionner un délicieux gâteau brésilien ?

Certainement ! Ce truc sur la photo ci-dessous : Bolo de Brigadeiro. Confectionné avec un ingrédient typiquement brésilien qu’ils appellent « Brigadeiro ». Il s’agit d’une sorte de poudre de cacao au lait concentré, archi mauvaise pour la santé, mais un vrai délice ! Ma copine m’a fait la surprise de m’offrir ce gâteau pour mon anniversaire. C’est sans aucun doute le meilleur gâteau que j’ai jamais mangé !

Une autre cerise sur le gâteau ?

Je suis super enthousiaste au vu de ce qui nous attend chez Cake les prochains mois. Les projets sur lesquels je travaille actuellement sont incroyablement intéressants et je suis sûr que dès que notre première implémentation Cake for Banks sera opérationnelle, toute une série de belles choses suivront !

Rejoignez la Cake team !

Consultez tous nos postes vacants ici.