Rencontre avec Cake : voici Emilie

Par Sophie Docx

Nous sommes une équipe de 20 personnes. Nous n’avons pas de bureaux et travaillons tous à distance. Et cela dans trois pays différents. Ensemble, nous faisons en sorte que Cake devienne l’application bancaire de référence qui améliore le bien-être financier de tous nos utilisateurs. Dans cette série de blogs, vous apprendrez à mieux connaître les personnes qui se cachent derrière Cake. Aujourd’hui, c’est au tour d’Emilie.

Nom : Emilie Caenen
Âge : 26
Rôle : Product Designer
Making Cake since : Février 2019
Travaillant à partir de : Rekem, Belgique

Parlez-nous de votre espace de travail

Je vis toujours chez mes parents pour essayer d’économiser le plus possible. Grâce à l’application Cake, je peux d’ailleurs suivre mes économies sans aucun problème.💪

Je travaille généralement au bureau installé dans ma chambre. Il est à peine à deux mètres de mon lit et c’est à la fois une bénédiction et une malédiction. C’est parfois très tentant de s’allonger un moment et cela se traduit parfois par une sieste d’une heure. Mais ne dites rien à mes collègues ! 🤫 

C’est toujours agréable de changer de temps en temps de décor. Je travaille donc aussi régulièrement dans le salon, la chambre d’amis ou la cuisine. Pour l’instant, le reste de ma famille travaille et étudie également à la maison, ce qui rend parfois la concentration un peu plus difficile. Heureusement, dans ces cas-là, je peux toujours me retrancher dans ma chambre où il fait vraiment très calme et où je peux me concentrer pleinement sur mon travail. 

Avant la crise du COVID-19, je travaillais plusieurs fois par semaine depuis le Corda Campus à Hasselt. J’ai même travaillé quelques semaines à l’étranger en rendant visite à ma grand-mère à Paris. Malheureusement, à cause du coronavirus, mon domicile est désormais mon unique lieu de travail. Mais c’est toujours mieux que d’avoir à subir les embouteillages tous les jours.

Ma journée commence vers 9 heures du matin. La plupart du temps, je prends mon petit déjeuner à mon bureau tout en vérifiant la liste des choses à faire pour la journée. Pendant ma pause de midi, j’ai l’habitude d’emmener mon chien, Winston, faire une promenade dans le parc national de la Haute Campine. Ce n’est qu’à deux minutes en voiture d’ici. De retour à la maison, je mange puis je reprends mon travail. Je termine ma journée en dressant la liste des choses à faire pour le lendemain. 

Que faites-vous chez Cake ?

Je suis Product Designer. Cela signifie que je travaille sur des fonctionnalités ou des flux dans l’application. Je réfléchis à la façon dont ceux-ci pourraient s’intégrer et devraient fonctionner dans l’application. Chaque semaine, je participe à des Design Meetings où nous discutons des conceptions et des flux de nouvelles fonctionnalités avec une équipe plus large. 

C’est un travail très varié qui me permet d’apprendre énormément de choses nouvelles, car je travaille en étroite collaboration avec nos développeurs Eliot et Benoit, et avec Peter, notre Head of Product. Ils possèdent une énorme expérience qu’ils sont heureux de partager avec moi. 

Je m’occupe également des informations contenues dans l’application et dans nos canaux de support.

Et je donne un coup de main au helpdesk tous les jours pour répondre aux questions des utilisateurs. Cela me permet de mieux comprendre le type de problèmes ou de questions que peuvent se poser les utilisateurs de Cake. Il est essentiel de suivre de près leurs questions et leurs réactions pour continuer à améliorer l’application. Ils ont une vision désinhibée de l’application, ce qui est super précieux. C’est également l’une des raisons pour lesquelles nous avons rendu publique notre feuille de route. De cette manière, les utilisateurs sont plus impliqués et peuvent soumettre des idées ou voter pour certaines fonctionnalités qu’ils aimeraient voir dans l’application Cake.

Pourquoi Cake et pas une autre entreprise ?

Pendant mon Master à l’université, j’ai eu l’occasion de faire mon stage chez Cake. Jessica était mon mentor à l’époque. Nous avons travaillé ensemble pendant trois mois sur les bases de notre modèle de bien-être financier. J’ai été sous le charme dès le premier jour.

J’ai toujours été intéressée par les start-up. Pour ma thèse de Master, j’ai même choisi de faire des recherches sur les paramètres ayant un impact sur l’écosystème des start-up. La possibilité de faire mon stage dans une start-up a rendu tout cela beaucoup plus intéressant et plus clair !

À la fin de mon stage, j’espérais que l’on me propose un emploi à temps plein. J’étais donc aux anges quand Peter m’a demandé si je serais intéressée à devenir un membre à part entière de l’équipe. À l’époque, j’étais déjà en train de postuler et j’avais même reçu une offre d’une autre entreprise. Mais j’ai pris ma décision assez vite. C’était vraiment une évidence.

Pouvoir effectuer mon premier travail dans une start-up au sein d’une équipe formidable, avec un produit auquel je crois vraiment, avoir beaucoup de liberté et de responsabilités tout en pouvant travailler chez moi, a été une décision assez facile à prendre.

Quel est votre moment Cake le plus mémorable ?

Pendant mon stage, j’ai également été invitée à l’un des événements organisés par l’équipe. Ce fut ma première prise de connaissance avec toute l’équipe. Nous avons fait du karting et le soir, nous avons mangé ensemble dans un restaurant de Genk. Cette soirée a vraiment été inoubliable ! Environ la moitié de l’équipe a fait un discours et toutes les demi-heures, nous changions de place. De cette façon, nous pouvions tout le temps parler à d’autres personnes. J’ai vraiment appris à connaître l’équipe ce soir-là. Pour finir, quelques-uns d’entre nous sont allés chez Davy où nous avons joué à des jeux de société et bu du vin.

Quel est votre gâteau préféré ?

Je suis vraiment un bec sucré, ce n’est donc pas une question facile. Mais si je dois vraiment choisir, j’opte pour un Misérable.

Cette délicieuse pâtisserie a été fabriquée pour la première fois à Bruxelles en l’honneur de l’écrivain français Victor Hugo. Un pâtissier a ensuite rapporté la recette originale dans sa ville natale, Oud-Rekem (qui fait partie de Rekem, là où j’habite). Du moins, c’est ce que prétend notre boulanger de Rekem. 😅

Encore un peu de garniture sur le gâteau ? 

Je suis fière de pouvoir travailler sur un produit auquel je crois vraiment. 

Et j’ai de la chance que pour mon premier emploi, je me sois retrouvée au sein d’une équipe talentueuse et très solidaire qui me donne la chance de découvrir des choses, de faire des erreurs et surtout de grandir !

Et enfin, je suis vraiment reconnaissante de tous les commentaires que nous recevons de nos utilisateurs. Ils sont vraiment utiles, alors continuez !

Êtes-vous prêt à télécharger l’application Cake ?

Elle est disponible pour Google Play et sur l’App Store.

Vous pourriez également être intéressé par

10 raisons de choisir Cake pour votre nouvelle application bancaire