Rencontre avec Cake : voici Jessica

Par Sophie

Nous sommes une équipe d’une vingtaine de personnes réparties sur trois pays, qui travaillent ensemble pour réaliser Cake et améliorer le bien-être financier de chaque consommateur. Rencontrez les personnes qui se sont engagées derrière l’entreprise dans cette série de blogs. Aujourd’hui, c’est à Jessica de s’exprimer.

Nom : Jessica Ruelens
Âge : 34
Rôle : Cofondateur et Head of Data Science
Faire du Cake depuis : Décembre 2018
Travaillant à partir de : Linkhout-Lummen, Belgique

Parlez-nous de votre lieu de travail

Nous vivons dans une vieille maison (rénovée) qui a plus de 200 ans. Elle est située en plein centre de notre petit village, en face de l’église et de l’école. De mon bureau, j’ai même une vue sur l’église. Je travaille dans la plus petite pièce de notre maison, mais l’espace est parfaitement dimensionné pour un long bureau avec deux ordinateurs et une armoire. C’est ici que je passe la majeure partie de ma journée.😊

Mon premier défi de la journée est d’être à l’heure pour déposer mes enfants, Lara (presque 5 ans) et Amber (2 ans) à l’école et à la crèche. Ensuite, je vérifie Slack et nos différents tableaux de bord pour m’assurer que tous les processus de données qui ont tourné pendant la nuit se sont bien déroulés. Lors de notre réunion vidéo quotidienne à 9 heures, je discute des priorités de la journée avec le reste de l’équipe. Mais souvent, cela ne correspond pas tout à fait à ce que je finirai par faire ce jour-là, car les priorités ont une furieuse tendance à changer. Cela fait partie du jeu lorsque l’on travaille pour une start-up.😬

Les cloches de l’église et le bruit de la récréation de l’école me rappellent qu’il est temps de faire une pause pour prendre un café ou manger quelque chose. La plus grande partie de ma journée, surtout maintenant, est un mélange de travail concentré et d’appels vidéo Zoom pour discuter du planning ou d’éléments spécifiques d’un projet. Avant le coronavirus, l’équipe se réunissait de temps en temps dans des espaces de travail partagé ou au domicile de l’un ou de l’autre. Cette variation m’a vraiment manqué pendant le confinement. La variété des lieux de travail, le trajet pour s’y rendre et les conversations avec les collègues m’aident à trouver de nouvelles idées d’applications ou des solutions possibles aux problèmes existants. 

À 15 heures, il me faut à peine une minute à pied pour aller chercher ma fille aînée à l’école. Je travaille ensuite encore un peu plus pendant qu’elle joue à la maison. À 17 heures, je dois aller chercher la plus jeune. Quand elles sont toutes les deux en train de courir dans la maison, je ne parviens plus à travailler. Même avec la meilleure volonté du monde. Chaque fois que j’essaie, c’est le chaos garanti.💥

Voici une photo de mes enfants qui jouent tranquillement (c’est exceptionnel).

Une fois que les enfants sont au lit, je profite du silence pour terminer quelques petites choses, examiner certaines tendances dans nos données ou planifier la journée du lendemain. 

J’ai passé plus de temps qu’il n’en faut dans des immeubles de bureaux et à faire la navette entre mon domicile et mon lieu de travail.  Il y a même eu une année, à l’époque où nous vivions à Sydney, où je me rendais au travail en ferry. Tout a ses avantages et ses inconvénients, mais le télétravail offre un énorme gain de temps. Et c’est plus que bienvenu quand on a des enfants. Et le bonus ultime est que je suis toujours là pour tous les grands (et petits) moments de leur vie.

Que faites-vous chez Cake ?

Je suis Head of Data Science, ce qui signifie que je coordonne toutes les fonctionnalités de Cake qui sont liées aux données. Cela inclut (mais ce n’est absolument pas limitatif) nos modèles d’apprentissage automatique pour enrichir les transactions, la mise en œuvre du feed-back que nous recevons de nos utilisateurs (un grand merci à eux pour cela 🙌), la création de rapports et de statistiques pour nos partenaires commerciaux, la mesure de l’utilisation de l’appli…

J’ai la chance de pouvoir compter sur une équipe fantastique de personnes talentueuses qui travaillent toutes extrêmement dur pour atteindre nos objectifs ambitieux. Je suis super fière du chemin parcouru, surtout si l’on considère que nous sommes vraiment partis de zéro.

Notre modèle d’enrichissement et tout ce qui est maintenant possible grâce à ce modèle constituent déjà une grande étape en soi. Mais c’est un travail qui ne sera jamais terminé, car nous voyons constamment arriver de nouvelles données dans toutes sortes de formats et, depuis peu, en provenance de différents pays européens. Grâce à ce modèle d’enrichissement, qui donne une structure aux données de transaction non structurées que nous recevons des banques, nous pouvons donner aux utilisateurs de Cake un meilleur aperçu de leur comportement en matière de dépenses. Apporter à nos utilisateurs des informations sur les transactions de manière visuellement très claire est la première étape vers une meilleure santé financière. C’est une première étape pour identifier les décisions inconscientes que nous prenons tous au quotidien.

Outre la planification et la coordination, j’aime me retrousser les manches quand c’est possible, par exemple pour des rapports, des scripts de chargement de données, la modélisation des données ou le développement de modèles d’apprentissage automatique. J’ai aussi beaucoup de chance de faire le type de travail que je fais en ce moment, je ne pourrais pas imaginer un travail plus passionnant. Chaque jour, j’ai l’occasion d’explorer de nouveaux types de modèles et de tendances. Bien que je puisse imaginer que cela ne ressemble pas à cela vu de l’extérieur. 👩🏻‍💻

Pourquoi Cake et pas une autre entreprise ?

Cela peut paraître banal, mais j’ai toujours voulu mettre les données et les analyses au service d’une bonne cause. De nombreuses professions dans le secteur des analystes consistent à essayer de vendre plus de choses à plus de gens. C’est ma première tentative d’aider réellement les gens à être et à rester en bonne santé financière. Et comme le montrent de nombreuses études, une bonne santé financière contribue énormément à la santé mentale et physique des gens. 

Je crois vraiment que notre modèle d’entreprise est unique, nous croyons en la possibilité d’être rentable tout en faisant quelque chose de vraiment bien. Ainsi, lorsque Davy, notre CEO, m’a parlé pour la première fois de l’idée et de la mission, je pense qu’il ne m’a fallu que quelques heures pour décider qu’il s’agissait d’une opportunité unique que je devais saisir immédiatement. C’était la possibilité de construire quelque chose de grand, une possibilité qui ne se présente pas souvent. Je préfère regretter les choses que j’ai faites que celles que je n’ai pas faites. 

Quel est votre moment Cake le plus mémorable ?

Il y en a déjà eu quelques-uns, mais un moment particulier que je n’oublierai jamais, c’est ma balade en scooter avec Davy lors d’un voyage avec les cofondateurs de Cake. Nous essayions d’accomplir certaines tâches que Pieter (alias le chef scout) nous avait confiées. Disons simplement qu’après cette expérience, j’en suis venue à encore plus apprécier la vie.😅

C’est moi en train d’attendre que Davy prenne une photo d’un monument au bord d’une route très fréquentée.

Quel est votre gâteau préféré ?

Faire des gâteaux et des cakes n’est vraiment pas fait pour moi. Et c’est un euphémisme. En fait, je ne sais pas du tout cuisiner. En fait, je ne suis généralement pas douée pour suivre les recettes.😏

Mais heureusement, mon père sait faire le meilleur gâteau à la frangipane. Quand il en fait, je lui demande toujours, par souci d’autoprotection, de ne pas en apporter trop. Parce que, vous savez comment ça se passe quand vous faites du télétravail.😅

Encore un peu de garniture sur le gâteau ?

Ces derniers temps, quelques pièces manquantes du puzzle se mettent en place, avec l’ajout des comptes bancaires de Revolut et de BNP Paribas Fortis dans Cake. Le soutien que nous recevons de nos utilisateurs par l’intermédiaire de notre helpdesk et sur les réseaux sociaux est vraiment motivant. Voir les gens prendre plaisir à utiliser notre application comme nous l’avions imaginé est un carburant pour donner le meilleur de nous-mêmes chaque jour. 

D’autre part, Cake for Business, notre produit B2B, prend également de plus en plus forme avec l’ajout de nouveaux utilisateurs et de nouvelles idées. En particulier en cette période économiquement difficile, la compréhension du comportement des consommateurs peut aider les entreprises à répondre à l’évolution des besoins.

Vous pourriez également être intéressé par

Parlez-nous de des données, une interview avec Jessica