Rencontre avec Cake : voici Yves

Par Davy Kestens

👋 Dans cette série d’interviews, vous apprendrez à mieux connaître les personnes qui se cachent derrière Cake. Aujourd’hui, c’est au tour d’Yves, Head of Legal & Operations et cofondateur de Cake.

Nom : Yves Bovin
Rôle : Head of Legal & Operations, cofondateur
Making Cake since : Octobre 2018
Travaillant à partir de : Glabbeek, Belgique

Parlez-nous de votre espace de travail

Chez Cake, nous travaillons toujours à distance et nous n’avons donc pas de « vrais » bureaux. Mais nous devions avoir une adresse officielle quelque part. Au début, le siège social de Cake était donc situé à mon domicile.😀 

Cela signifie que les audits ou autres réunions officielles se déroulaient toujours à mon domicile. C’était parfois chaotique. Lors du premier audit officiel, aux premiers jours de Cake, les personnes de l’équipe d’audit étaient dispersées dans le salon, la véranda et la cuisine. Et ma femme a été confinée dans sa chambre pendant une demi-journée. Eh bien, il a été immédiatement clair que nous devions nous organiser un peu différemment.

Le bureau a été enlevé et une table de conférence a été mise à la place. Et juste quand ma « salle de réunion » était prête, le confinement a commencé. Et je me suis assis seul à ma grande table. Alors maintenant, je travaille à ma « table de conférence ». J’ai aussi une grande table dans mon jardin, ce qui me permet de m’asseoir dehors quand il fait beau. Je travaille donc régulièrement dans le jardin, un autre avantage du télétravail. 😎

En outre, les buvettes de football sont devenues comme mon deuxième lieu de travail. Mes deux fils jouent au football. Donc, presque chaque jour de la semaine, l’un d’entre eux a entraînement. Alors je m’installe à la buvette et je travaille tranquillement avec des écouteurs. Je fais progressivement partie du mobilier permanent de la buvette.😀

Que faites-vous chez Cake ?

Je m’occupe de tout ce qui concerne les finances, l’administration du personnel et les affaires réglementaires. Donc à peu près tout ce que mes collègues préfèrent ne pas faire.😂 Sauf peut-être Olivier.

J’aime soulager mes collègues de la paperasserie, des charges administratives et des documents juridiques afin qu’ils puissent faire ce qu’ils font le mieux. Je suis heureux d’aider mes collègues dans un rôle de support. J’aime aussi travailler dans l’ombre, il y fait moins chaud.  

Comment êtes-vous arrivé chez Cake ? 

Mi-2018, j’ai eu un premier entretien avec notre CEO Davy Kestens. Il cherchait quelqu’un qui pourrait obtenir un agrément en qualité d’établissement de paiement. 

Au cours des années précédentes, j’avais déjà obtenu un agrément en tant que gestionnaire de portefeuille, de courtier et de gestionnaire de fonds. Cela me démangeait énormément d’ajouter un agrément supplémentaire à la liste. Moins de 3 heures après notre premier entretien, je faisais déjà savoir à Davy que je le rejoignais dans l’aventure. 

D’ailleurs, tous les cofondateurs ont dit « oui » dans les 12 heures qui ont suivi leur premier café avec Davy.

Pourquoi Cake et pas une autre entreprise ?

Avant tout, c’est extrêmement fascinant de travailler avec des personnes exceptionnelles. Pour construire une entreprise extraordinaire comme Cake, il faut des personnes extraordinaires. Et chez Cake, nous en avons quelques-unes. 

En outre, notre modèle économique est extrêmement disruptif. Le fait que, dans ce secteur, nous tirions nos revenus des entreprises et non des consommateurs, et que nous permettions également aux consommateurs de partager nos bénéfices, est sans précédent. 

Grâce à notre modèle économique, à l’évolution du marché et aux personnes que nous avons à bord, nous avons la possibilité de déployer rapidement quelque chose d’extrêmement disruptif dans toute l’Europe. Alors, il faut se lancer à fond, on a rarement une telle chance dans la vie.

Il suffit de jeter un coup d’œil aux valeurs de notre entreprise. Ils décrivent parfaitement ce que nous sommes. Dans un tel environnement, j’aime travailler et donner le meilleur de moi-même. Cela me donne le sentiment que je ne dois pas travailler, mais que je peux m’amuser tous les jours.

Quel est votre moment Cake le plus mémorable ?

L’obtention de notre agrément d’établissement de paiement auprès de la Banque Nationale de Belgique en juillet 2019. Encore un élément que je pouvais barrer de ma bucket list. J’ai reçu alors plus de compliments de mes collègues que pendant le reste de mes 22 ans de carrière réunis. Cela m’a vraiment fait du bien !

Bien sûr, il y a aussi les nombreux « offsites » avec l’équipe. En fait, dans notre cas, nous devrions plutôt les appeler des « onsites » puisque nous n’avons pas de « site ».😀 Quoi qu’il en soit, ils sont plus que mémorables. Mais ce qui se passe lors des offsites reste dans les offsites… 

Quel est votre gâteau préféré ?

Le « toet » traditionnel de mon ex-belle-mère. Il s’agit d’un gâteau typique avec de la confiture d’abricots, selon une vieille recette. Elle en fait encore régulièrement deux exemplaires, un pour les quatre enfants et un pour moi. Je dévore entièrement le mien en 24 heures.😇 

Encore un peu de garniture sur le gâteau ?

L’humour. Ceux qui me connaissent un peu savent que j’aime l’humour. Beaucoup l’humour. Et le vin, surtout le vin français. Et un steak frites avec de la mayonnaise. Une entrecôte, de préférence. Et un Meukow VSOP pour terminer. Avec un morceau de chocolat. Praliné, si c’est possible.

Vous aimez aussi Cake ?

Découvrez nos offres d’emploi.